Press "Enter" to skip to content

Le plus dur est fait

Après un lancement de l’abonnement un peu difficile, Le Signal Économie entre désormais dans une phase de consolidation.

Temps de lecture ≈ 11 min. Hors contenu audio et vidéo

Rendre Le Signal Économie plus résilient

Pour diverses raisons sur lesquelles je reviendrais probablement dans un futur article, j’opère Le Signal Économie complètement seul : je rédige les articles, je fais les recherches pour les préparer, je choisis les illustrations, je réalise les graphiques, je gère directement le serveur qui héberge le site, je tourne les vidéos, je monte les vidéos, j’enregistre les épisodes de podcast, j’édite les épisodes de podcast, je gère la communication sur les réseaux sociaux et par email, et je m’occupe de la partie administrative.

Cette diversité des tâches me plaît beaucoup, mais elle a un (gros) point négatif : si l’une de ces tâches dérape, par exemple si un problème urgent survient, c’est tout l’édifice qui est fragilisé. Je l’ai appris un peu durement au cours des dernières semaines, et mon objectif est désormais de rendre Le Signal Économie plus résilient. J’entends par là : si, par exemple, un problème technique survient, cela ne doit pas empêcher la publication de nouveaux contenus, et inversement.

Toutefois, après avoir passé du temps sur l’architecture technique et logicielle du Signal Économie, cette dernière est maintenant stabilisée – d’où le titre de l’article. Cela me donne la possibilité d’anticiper plus sereinement l’avenir.

Un nouveau serveur

Comme je l’avais annoncé dans le précédent article, les dernières semaines ont été consacrées au déménagement du Signal Économie vers un nouveau serveur. L’objectif de ce déménagement était à la fois de diminuer les coûts et d’augmenter les performances du site, justement dans une perspective de stabilisation à la fois… des performances et des coûts.

Je suis passé d’un serveur virtuel hébergé chez DigitalOcean, qui coûtait environ 12€ par mois, à un serveur virtuel herbergé chez OVH, qui me coûte désormais environ 4€ par mois. L’économie est substantielle.

Sur les performances, le serveur OVH est mieux doté en RAM (un élément critique pour l’hébergement d’un site web, en tout cas pour Le Signal Économie), ce qui le rend plus robuste. Surtout, j’ai également changé le logiciel qui envoie les données du site à votre navigateur (qu’on appelle serveur web) : alors qu’avant j’utilisais le classique Apache, j’utilise désormais le rapide nginx.

Pour vous donner une idée de la différence de performance entre ces deux logiciels, un autre site que j’héberge sur le même serveur a vu sa vitesse d’affichage divisée par 7 avec nginx ! Pour ce qui est du Signal Économie, le temps d’affichage a été divisé par deux. C’est moins que ce que j’espérais, mais c’est un excellent début. Car je n’ai rien optimisé de plus, ce qui veut dire qu’il y a encore de la marge.

Cette architecture technique, maintenant qu’elle est en place, est là pour durer.

Un nouveau système de gestion des abonnements

Si vous étiez déjà abonné il y a environ un mois, vous avez certainement reçu un email expliquant que Le Signal Économie utilise désormais un nouveau système de gestion des abonnements.

Jusqu’à présent, j’utilisais Leaky Paywall. Mais ce dernier était bourré de bugs et n’était pas traduit en français. Son avantage était sa gratuité. Toutefois, comme je veux développer Le Signal Économie et convaincre le maximum de personnes de s’abonner, j’ai besoin d’une solution techniquement fiable, et facile à utiliser. J’ai donc décidé d’investir 300€ dans un autre système de gestion des abonnements, WooMembers. L’investissement est conséquent, mais ce système est incomparablement meilleur que le précédent.

Son installation m’a aussi pris un peu de temps, et il est maintenant en place. Son seul défaut est que je n’ai pas pu migrer automatiquement les cartes bancaires de l’ancien vers le nouveau système. C’est pour cette raison que vous avez dû vous réabonner.

Comme avec le nouveau serveur, il y a encore de petites améliorations à apporter ici et là, mais de manière générale, il est aussi en place pour durer. Je sais que j’ai un système de gestion des abonnements fiable, stable et dont le comportement est prévisible, ce que je n’avais pas avant. Ce qui me libère l’esprit pour d’autres tâches.

Stabilité, mon amie

Que ce soit avec le nouveau serveur ou avec le nouveau système de gestion des abonnements, ma quête est orientée vers la stabilité. Car si je n’ai pas à me préoccuper de la partie technique au-delà des tâches de maintenance régulières, cela me laisse du temps pour me consacrer à d’autres tâches – comme… publier du contenu !

Comme le dit le titre de cet article, le plus dur de la stabilisation technique est fait. Toutefois, l’aventure n’est pas complètement achevée.

Cela fait des années que je m’occupe de l’hébergement ici et là de sites internet. Jusqu’à présent, c’était de petits sites, peu fréquentés et sans abonnement payant, donc plus des terrains de jeu qu’une entreprise sérieuse. Le Signal Économie change ça, et j’ai besoin d’apprendre à gérer techniquement un site de cette nature. Des problèmes nouveaux peuvent ainsi survenir ici et là, et je dois trouver des solutions.

Dernièrement, ce sont les graphiques interactifs (notamment utilisés dans les articles Data) qui ont cessé de fonctionner, pour une raison inconnue. Le problème est qu’ils empêchaient carrément la page de s’afficher, ce qui n’était bien évidemment pas acceptable. Il a donc fallu trouver deux solutions : une de court terme, pour répondre à l’urgence, et une de plus long terme.

À court terme, j’ai remplacé les graphiques interactifs par des images équivalentes. Toutefois, à plus long terme j’ai pris la décision d’abandonner ces graphiques interactifs, et de me contenter de graphiques au format JPEG. Ces graphiques interactifs introduisent de l’instabilité, pour des bénéfices qui ne sont pas évidents : certes, c’est cool d’avoir des informations qui s’affichent quand on passe la souris sur une courbe, mais une image peut faire le même travail sans risquer de mettre en péril l’affichage même des articles ! Et je ne parle pas de l’intérêt tout relatif de ces graphiques interactifs sur mobile, où ils s’affichent le plus souvent mal…

Je suis donc en train de mettre en place une logistique pour produire des graphiques de qualité sur R. Vous pouvez voir le premier graphique sorti sur cet article. Avec cette nouvelle organisation, je trouve les graphiques plus jolis que les anciens – et je peux les styliser pour les rendre compatible avec le style graphique du site.

Un autre problème auquel j’ai été confronté est l’éditeur d’article dans la partie administration du site. Cet éditeur me sert à rédiger les articles publiés sur le site, c’est donc un élément critique.

Le logiciel que j’utilise pour gérer le site, appelé WordPress, est lourd. Très lourd. Et c’est encore plus vrai que je lui ai adjoint des fonctionnalités supplémentaires, par exemple pour intégrer des données bibliographiques synchronisées avec ma bibliothèque Zotero.

Le problème est que la rédaction de longs articles, typiquement les enquêtes, ralentissait atrocement cet éditeur, au point de le rendre quasiment inutilisable. Là aussi, il a fallu chercher des solutions. Je ne suis d’ailleurs pas certain que celle que j’ai mis en place soit complètement efficace, mais c’est déjà mieux qu’avant. Ça aussi, c’est une difficulté que je n’avais pas anticipé et qu’il a fallu résoudre “en urgence” – car pas d’éditeur utilisable, pas de nouveaux articles…

Tous ces problèmes nouveaux trouvent un à un des solutions. Comme je le disais plus haut, le problème principal auquel je suis confronté est que gérer un site comme Le Signal Économie étant tout nouveau pour moi, j’ai du mal à anticiper la survenue de tels problèmes. Ils émergent donc un peu à l’improviste, et quand ils surviennent il faut (parfois absolument, lorsqu’ils sont critiques) les résoudre.

Toutefois, ces problèmes ne doivent pas m’empêcher d’atteindre mon objectif prioritaire : stabiliser le rythme de publication du contenu.

Stabiliser le rythme de publication

Un site comme Le Signal Économie ne peut marcher que si du contenu est régulièrement publié. Or, quand vous devez changer de serveur, changer de système de gestion des abonnements, résoudre des bugs qui sortent de nul part, écrire dans un cadre mental serein relève du défi – d’autant plus quand la rédaction de ma thèse a commencé…

Là aussi, les solutions émergent petit à petit.

Tout d’abord, le système de veille dont j’avais parlé dans le précédent article des Nouvelles du Signal commence à porter ses fruits. Il est presque même trop efficace, car j’ai parfois trois, quatre ou cinq idées d’articles par jour ! Cela dit, je ne m’en plains pas…

Ensuite, comme la partie technique est désormais stabilisée, je peux consacrer davantage de temps de cerveau au contenu lui-même. Outre cet article que vous êtes en train de lire, j’en ai trois autres plus ou moins achevés, ce qui me garantit de publier régulièrement au cours des deux prochaines semaines.

Enfin, Arnaud Thierry de la chaîne YouTube AstronoGeek explique dans cette vidéo qu’il tourne une vidéo par semaine alors qu’il en sort une toutes les deux semaines. De cette façon, il a un stock de vidéos d’avance, ce qui lui permet d’en sortir même s’il y a des difficultés qui émergent, s’il veut prendre quelques jours pour souffler, etc.

Je viens seulement de voir sa vidéo, mais il me paraît évident que cette manière de faire est la bonne manière de faire – en tout cas pour Le Signal Économie.

Cette méthode résoud la question de “comment je fais pour prendre des vacances ?” : si je me prends 10 jours de repos, et que je ne publie rien pendant cette période, je considère que c’est un problème car vous avez payé un abonnement pour du contenu régulier… Mais dans le même temps, ne jamais prendre de vacances n’est pas possible non plus ! La solution d’Arnaud Thierry résoud cette question.

Cette méthode m’offre de la sérénité : si un bug survient et que je dois le régler au plus vite, cela n’influencera pas le rythme de publication car j’ai deux ou trois d’articles d’avance.

Pour l’instant, je travaille par demi-journée sur Le Signal Économie : chaque jour, une demi-journée est consacrée au Signal Économie, et l’autre demi-journée est consacrée à ma thèse. Avec ce budget de temps, il me faut entre deux et trois demi-journée pour produire un article, soit un à deux articles par semaine1Je m’attends à ce que ce temps baisse un peu à mesure que je deviens plus expérimenté.. Je crains qu’il me faille sacrifier quelques soirées ou week-ends, mais avoir un stock de deux ou trois articles d’avance me paraît pas mal.

Des prix plus souples

Enfin, un dernier point en apparence un peu latéral, mais qui va probablement m’aider à générer assez vite un revenu suffisant pour vivre du Signal Économie : WooMembers offre la possibilité aux abonnés de fixer eux-mêmes le prix de leur abonnement (avec un minimum à 1,99€).

Auparavant, le prix était de 2,49€ pour tout le monde : certains le trouvaient trop élevé, d’autres trop faible. Avec ce système de prix libre, celles et ceux qui veulent me soutenir davantage peuvent le faire. Et depuis que WooMembers est en place, le prix moyen a augmenté. Si la tendance se maintient, cela veut dire qu’il me faudra moins d’abonnés pour atteindre la masse critique nécessaire pour que je puisse dégager un salaire du Signal Économie, et donc en faire mon activité principale et exclusive – on n’y est pas encore, et il faut d’abord que je soutienne ma thèse, mais vous voyez l’idée !

Un thème plus clair

Peut-être avez-vous remarqué que la mise en page du Signal Économie a légèrement évolué : le thème est toujours le même, mais il n’y a plus de barres latérales. Cela rend (à mon sens) les articles plus lisibles.

J’ai également modifié les menus : le menu principal est plus compact, et il y a désormais un menu dédié en haut de la page (sur ordinateur) pour vous permettre de vous identifier, gérer votre compte, etc.

Ces légères modifications du thème sont une illustration de ce que cette nouvelle stabilité technique me permet de proposer : peaufiner, ajuster, régler les détails, pour simplifier. À la fois pour vous, et pour moi. Je veux que Le Signal Économie soit à la fois beau, rapide et fonctionnel. Et intéressant, bien évidemment !

3
Participez à la conversation, postez un commentaire !

1 Fils de commentaire
2 Commentaires dans un fil
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de votes
Fil de commentaires le plus discuté
2 Nombre d'auteurs de commentaires
Olivier Simard-CasanovaMaxime CREMEL Derniers auteurs de commentaires
  Notifications  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Maxime Cremel
Membre

Cool ! Merci pour ces informations et courage pour la fin de thèse en parallèle ! Pour ma part, j’apprécie aussi le nouveau thème, c’est plus épuré et ça facilite la lecture, surtout sur tablette et smartphone.

Sauf mention contraire, les heures affichées font référence aux heures françaises.
ISSN : 2552-0377
© 2015-2018 Le Signal Économie. Tous droits réservés.

 

Bonjour, c’est Olivier du Signal Économie

L'économie vous intéresse ? Ne manquez pas les prochains articles du Signal Économie grâce à la newsletter !
Bonjour, c'est Olivier du Signal Économie. L'économie vous intéresse ? Ne manquez pas les prochains articles du Signal Économie grâce à la newsletter !
Play All Replay Playlist Replay Track Shuffle Playlist Hide picture