Press "Enter" to skip to content

La publicité sur Le Signal, c’est terminé

Après avoir constaté que la publicité rapportait très peu tout en dégradant la qualité de la lecture sur le site, j’ai décidé de la supprimer complètement.

Pour rendre Le Signal pérenne, une question centrale à laquelle je dois répondre est : comment générer un revenu à partir du site ?

Puisqu’il n’existe pas de manuel qui explique comment faire, je dois expérimenter pour essayer de trouver le “bon” modèle. Depuis le mois de février, j’ai expérimenté la publicité, d’abord avec WordAds puis avec Google AdSense.

Pour être tout à fait honnête, je n’ai jamais imaginé un seul instant que la publicité puisse devenir un flux de revenu digne de ce nom1Quand j’ai ajouté la publicité sur le site, j’aurais dû communiquer sur mes motivations, mes attentes et mes objectifs. Je sais que vous ne suivez pas Le Signal pour ce genre d’article, mais il me paraît important d’être transparent quand des changements de ce type ont lieu. Je compte désormais l’être davantage — j’en veux pour preuve crédible la publication de cet article !. Mais ma curiosité l’a emporté, et je me suis décidé à quand même mener l’expérimentation.

Pour donner quelques (simples) éléments de contexte, la publicité en ligne rapporte très peu (aux éditeurs) : il faut avoir beaucoup de traffic pour qu’elle commence à avoir un sens. Les raisons à cela seraient intéressantes à explorer, mais ça n’est pas le sujet de cet article.

Pour celles et ceux que ça intéresserait quand même !

Je me demande si la position de quasi-monopole de Google comme régie publicitaire en ligne 2Je parle de régie pour des sites “externes”. ne lui permet pas de capter une proportion très importante du revenu généré par ces publicités, au détriment de l’éditeur.

Peut-être aussi que (pour l’instant ?), la publicité en ligne rapporte structurellement “peu”, parce que des technologies de ciblage de l’utilisateur ne sont pas assez efficaces : les annonceurs en quête d’une niche pour laquelle ils sont prêts à payer cher ne peuvent pas l’atteindre.

On peut également se demander si le problème n’est pas du côté de la demande, à savoir : payer (cher) pour aller chercher une potentielle audience de niche n’est pas entré dans les mœurs.

Si vous avez d’autres pistes ou souhaitez compléter, les commentaires sont là pour ça !

Je me doutais que Le Signal n’était pas susceptible de générer un revenu digne de ce nom, et mes attentes n’ont pas été déçues : depuis février, la totalité de la publicité a rapporté… quelques euros à peine !3Je ne peux pas communiquer la somme exacte, car il me semble que cela pourrait entraîner mon bannissement de Google AdSense. Et même si je n’ai pas prévu de remettre de la publicité de sitôt, je préfère ne pas hypothéquer bêtement l’avenir… En six mois ! Et ce alors que le site reçoit plusieurs milliers de visites chaque mois, un chiffre qui est par ailleurs en croissance régulière4Mon passage chez La Tronche en Biais aura en particulier été notable : depuis ce dernier, la fréquentation moyenne quotidienne a doublé. Un grand merci à ces derniers !.

Puisque la publicité ne rapporte quasiment rien et ruine la navigation sur le site (surtout depuis un smartphone), j’ai donc décidé de mettre fin à l’expérimentation5Le pire est que les sommes générées sont tellement petites que dans un cas comme dans l’autre, aucun virement ne me sera fait ! Il y a en effet des seuils (assez élevés, de l’ordre de 80-100€) à atteindre pour recevoir lesdites sommes. J’ai donc offert un espace d’affichage gratuitement pendant toute cette période…. Sans trop de regrets, je vous avoue…

Pérenniser Le Signal passera par d’autres canaux. Comme, peut-être, un ebook ?

Participez à la conversation, postez un commentaire !

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
Olivier Simard-Casanova
Bonjour, c'est Olivier du Signal Économie. L'économie vous intéresse ? Ne manquez pas les prochains articles du Signal Économie grâce à la newsletter !